Motherhood

Préparer bébé à son entrée en crèche

COMMENT PREPARER BEBE A SON ENTREE EN CRECHE ?

… Avant tout, se préparer soi-même en tant que parent !

La perspective de reprendre un travail qui vous plaît ne peut être que réjouissante. Etre maman, c’est merveilleux, mais vous commencez peut-être à ronger votre frein, enfermée à la maison depuis plusieurs mois ! Pourtant… plus la date approche, plus vous êtes anxieuse. Il va falloir s’éloigner pour la première fois de ce petit être encore si fragile et dépendant auquel vous avez donné naissance. Vous vous sentez vaguement coupable, vous angoissez sur la séparation, sur la manière dont Bébé va la vivre ? Alors commencez par relativiser, pour votre bien et pour le sien ! Car c’est une éponge émotionnelle que ce petit bout entièrement branché sur vos ressentis. Vous avez le droit de reprendre le travail, et des millions d’enfants sont gardés. Ils s’habituent en général très vite, grâce à la période d’adaptation, et apprécient la compagnie des autres enfants. De plus, quels moments de qualité vous allez partager tant vous serez heureuse de le retrouver en fin de journée !

Le pouvoir des mots…

Les bébés ne comprennent pas tous les mots, mais ils captent bien plus que l’on ne pourrait croire et sont très sensibles aux intonations de votre voix. Aussi, autant pour vous que pour lui, il est essentiel de commencer à lui expliquer le changement à venir quelques jours auparavant, dans un langage simple, positif et rassurant. Expliquez-lui avec le sourire que Maman va bientôt retourner travailler, que Bébé va aller dans un endroit où des personnes très gentilles vont s’occuper de lui, que Papa ou Maman reviendra vite le chercher dès que le travail sera fini et que tout la famille se retrouvera à la maison. Dites-lui que vous l’aimez très fort et que vous penserez à lui en attendant de le retrouver ! Ces paroles, répétées pendant les quelques jours précédant l’entrée en crèche, suffiront pour un petit de moins de trois ans. Pour vous, les mots importants… seront toutes les réponses aux questions que vous poserez au personnel de la crèche. N’hésitez pas à demander tout ce qui vous passe par la tête, ces professionnels ont l’habitude et savent l’importance de ces détails rassurants.

C’est parti !

La période d’adaptation, qui dure une à deux semaines, offre à votre enfant les meilleures conditions pour prendre ses repères à la crèche, d’abord en votre compagnie et pour quelques heures, et puis de plus en plus longtemps, tandis que vous commencez à vous absenter. Enfin, c’est parti pour de bon ! Ne fondez pas en larmes devant lui, même s’il pleure un peu : restez affectueuse, rassurante, calme et déterminée. Parlez–lui un peu de ce que vous ferez ensemble le soir à votre retour, puis dites-lui au revoir. Ne revenez pas cinq minutes après pour voir si tout va bien ! Il passerait ensuite son temps à vous attendre… La pire erreur à ne surtout pas commettre : filer à l’anglaise pendant qu’il est occupé à jouer, pour éviter l’épreuve de la séparation. Il en déduirait que vous pouvez disparaître n’importe quand et, habité par un sentiment d’abandon, il deviendrait très angoissé ! N’oubliez pas de lui laisser un doudou, une tétine, un mouchoir imprégné d’odeurs familières. Même s’il n’y est pas très attaché à la maison, il sera rassuré de les avoir avec lui pendant sa journée à la crèche.

Vous aimerez aussi

Aucun Commentaire

    Commenter